retour
18 mars 2022

Les élevages belges continuent de réduire l’utilisation d’antibiotiques

Les élevages belges peuvent présenter de bons chiffres en matière d’utilisation d’antibiotiques. Alors que la baisse de l’utilisation d’antibiotiques semblait avoir légèrement stagné en 2020, l’utilisation a continué de baisser l’année dernière. Cependant, à travers une nouvelle convention (2021-2024), le secteur s’est engagé à franchir de nouvelles étapes. La réduction de l’utilisation des antibiotiques profite à la médecine animale et humaine. L’utilisation réduite d’antibiotiques minimise le risque de développement de résistances. Et cela augmente à son tour les chances de succès après un traitement antibiotique en médecine humaine et animale. Avec cette sagesse à l’esprit, des efforts sont en cours depuis des années pour réduire l’utilisation d’antibiotiques. Et non sans succès. La sensibilisation, la législation et les mesures préventives ont réduit l’utilisation d’antibiotiques de 40 % depuis 2011.

La sensibilisation comme arme importante

Bien que l’année 2020 ait été une exception, car après des années de baisse de l’utilisation des antibiotiques, une stagnation a été constatée pour la première fois. C’était un signal d’alarme pour le secteur, car de meilleurs chiffres peuvent à nouveau être présentés. Le dernier baromètre des antibiotiques de l’AMCRA, le centre de connaissances sur l’utilisation et la résistance des antibiotiques chez les animaux, montre que moins d’antibiotiques ont de nouveau été enregistrés au cours de la période juillet 2020-juin 2021.

Selon Jeroen Dewulf, président de l’AMCRA, la sensibilisation est une arme importante pour une nouvelle réduction de l’utilisation d’antibiotiques. La nouvelle convention antibiotique 2021-2024 a déjà eu un fort effet de sensibilisation. Cette convention stipule que l’AMCRA et d’autres parties prenantes souhaitent réduire davantage l’utilisation totale d’antibiotiques chez les animaux dans notre pays en passant à 65 % d’ici 2024 par rapport à 2011.

Enregistrement obligatoire des antibiotiques pour l’élevage bovin en 2022

Pour parvenir à cette réduction, on attend également beaucoup de la trajectoire de réduction qui a été convenue cette année avec le secteur porcin, le secteur veau de boucherie et le secteur volaille. Des rapports de benchmark sont délivrés dans ces secteurs dans lesquels la performance d’un éleveur est testée sur la base d’un chiffre fixe. Si le rapport devient rouge, un programme est élaboré pour réduire l’utilisation d’antibiotiques. « De cette manière, un plan de réduction concret est élaboré pour atteindre les objectifs », explique Fabiana Dal Pozzo, coordinatrice de l’AMCRA.

Elle attend également beaucoup de l’obligation d’enregistrement des antibiotiques qui s’appliquera l’année prochaine à l’élevage laitier et bovin. « Pour le moment, l’obligation d’enregistrement ne s’applique qu’au secteur porcin, au secteur du veau de boucherie et au secteur de la volaille, mais une loi est en préparation qui rendra également l’enregistrement des antibiotiques obligatoire dans l’élevage bovin », a déclaré Dal Pozzo. « Si les chiffres de ce secteur sont également corrects, des programmes ciblés peuvent également être élaborés pour réduire l’utilisation. »

En plus des animaux de ferme, l’AMCRA souhaite également étendre son attention aux chevaux et aux animaux de compagnie à l’avenir. « Beaucoup de mesures peuvent encore être prises à ce niveau. Et c’est important car ces animaux entrent fréquemment en contact avec des humains et peuvent donc transmettre une résistance aux antibiotiques », conclut le président Dewulf.

Convention antibiotique 2021-2024

En Belgique, les différents partenaires de la chaîne de production animale et les ministres belges de l’Agriculture et de la Santé publique ont conclu une convention visant à réduire davantage l’utilisation d’antibiotiques dans le secteur agricole. Ce faisant, le secteur s’engage à réduire davantage l’utilisation d’antibiotiques chez les animaux d’élevage à 65% sur la période 2021-2024 par rapport à 2011. Cette deuxième convention va encore plus loin que la première (2016-2020) où une diminution de 50% de l’utilisation d’antibiotiques a été mise en avant.

Qu’est-ce que l’AMCRA ?

L’AMCRA est le centre de connaissances fédéral pour tout ce qui concerne l’utilisation et la résistance aux antibiotiques chez les animaux et a été fondé en 2012. Il collecte et analyse toutes les données relatives à l’utilisation et à la résistance aux antimicrobiens chez les animaux en Belgique. Sur cette base, l’AMCRA conseille et sensibilise à la réduction de l’utilisation des antibiotiques en médecine vétérinaire en Belgique. L’objectif ultime : préserver la santé publique, la santé animale et le bien-être des animaux et parvenir à une politique antibiotique durable en Belgique.

Publications

Guide des fournisseurs de viande belges 2021

Qui est qui : présentation complète de tous les fournisseurs de viande belges avec spécifications des produits, activités, certifications, destinations…

Télécharger

Catalogue de viande de bœuf

Découpes : gamme exhaustive de découpes de bœuf européennes certifiées proposées par les fournisseurs de viande belges.

Télécharger

Contactez les fournisseurs de viande belges

Les fournisseurs de viande belges sont disposés à vous offrir une solution à la mesure de vos besoins pour la viande de porc européenne certifiée. Transmettez-nous vos coordonnées et nous trouverons le fournisseur de viande le plus susceptible de vous aider.

VLAM
Koning Albert II-laan 35 boîte 50
Belgique
Belgium
T: +32 2 552 80 11
F: +32 2 552 80 01
E: meatinfo@vlam.be