retour
9 octobre 2020

La sécurité alimentaire: la contribution essentielle d’un élevage de viande bien contrôlé

La Belgique contrôle totalement la sécurité alimentaire, la traçabilité et la qualité de la viande. L’approche du pays souligne l’importance d’un élevage de viande bien contrôlé pour garantir la sécurité alimentaire tout au long de la chaîne de production. De tout temps.

La Belgique garde le contrôle en permanence grâce à un système de surveillance étendu

La Belgique dispose d’un système de suivi étendu, permettant au pays de faire face à des problèmes imprévus.

  • L’ensemble des plus de 7 000 élevages porcins belges (et leurs 6,2 millions de porcs) sont officiellement enregistrés dans une base de données centrale
  • Le suivi est garanti par des marques auriculaires, permettant une traçabilité complète de l’origine du porc et de ses mouvements.
  • Les agents de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA), vérifient les obligations d’enregistrement, d’infrastructure et d’hygiène.
  • De multiples initiatives de collaboration garantissent un réseau solide, permettant à l’AFSCA de détecter rapidement les maladies et d’y répondre rapidement.

Grâce à son système de surveillance étendu, il n’est peut-être pas surprenant que la Belgique réagisse adéquatement pour faire face à des problèmes imprévus.

La prévention est la clé

Au niveau national, un plan national de prévention a été mis en place pour éviter les contaminations au niveau du cheptel porcin domestique.

Les éleveurs de porcs doivent faire appel au vétérinaire de l’exploitation 3 fois par an pour procéder à un examen clinique des porcs de l’exploitation.

Cas : approche ASF réussie

Malgré une épidémie de peste porcine africaine chez les sangliers, la Belgique a réussi à maintenir les porcs domestiques et les porcs sauvages en captivité à l’abri de la contamination par la PPA – gardant ainsi tous ses porcs exempts de virus et aptes à la consommation et à l’exportation. L’approche du pays souligne l’importance d’un élevage de viande bien contrôlé pour garantir la sécurité alimentaire tout au long de la chaîne de production.

La Belgique a lancé une série complète de mesures pour empêcher une nouvelle propagation de la maladie :

  • Délimitation d’une zone infectée » et d’une « zone tampon ». Différents réseaux de clôtures ont même été mis en place ;
  • Eradication préventive des quelques porcs domestiques dans la zone d’infection initiale : les produits de ces porcs ne sont pas entrés dans la chaîne alimentaire et n’ont pas été utilisés dans l’industrie de l’alimentation animale
  • Analyses : obligation pour les responsables d’élevage porcin d’appeler immédiatement le vétérinaire de l’exploitation lorsqu’ils constatent des signes de maladie chez les porcs ou les porcs morts. Le vétérinaire doit examiner tous les porcs de l’exploitation dans un délai de 24 heures. Du 13 septembre 2018 au 2 avril 2019, les 4081 échantillons sanguins étaient conformes (négatifs) ; en outre, pour plusieurs maladies dont la PPA, un système de surveillance active est mis en place, dans le cadre duquel des échantillons sont prélevés et analysés dans tout le pays.
  • Lorsque les porcs sont introduits dans une ferme, ils subissent une période de quarantaine de 4 semaines avant d’être autorisés à se mêler au cheptel.

Une transparence totale est essentielle

En raison de ces mesures strictes, aucun porc domestique n’a été infecté. Depuis août 2019 et malgré une surveillance continue, aucun nouveau cas n’a été détecté chez le sanglier. Grâce aux efforts continus du pays, la Commission européenne a ratifié la réduction de la zone infectée par la PPA en Belgique.

Jean-François Heymans, chef vétérinaire de l’AFSCA : « Outre la large collaboration nationale, nous pensons qu’une transparence totale envers nos pays voisins, les autres États membres de l’UE et les États non membres de l’UE est essentielle pour la gestion de la PPA en Belgique, en Europe et dans le monde et pour assurer la confiance nécessaire entre la Belgique et ses partenaires commerciaux et autres. »

Une transparence totale est essentielle pour garantir la confiance nécessaire entre la Belgique et ses partenaires commerciaux et autres.

Publications

Catalogue de viande de bœuf

Découpes : gamme exhaustive de découpes de bœuf européennes certifiées proposées par les fournisseurs de viande belges.

Télécharger

Guide des fournisseurs de viande belges 2020

Qui est qui : présentation complète de tous les fournisseurs de viande belges avec spécifications des produits, activités, certifications, destinations…

Télécharger

Contactez les fournisseurs de viande belges

Les fournisseurs de viande belges sont disposés à vous offrir une solution à la mesure de vos besoins pour la viande de porc européenne certifiée. Transmettez-nous vos coordonnées et nous trouverons le fournisseur de viande le plus susceptible de vous aider.

VLAM
Koning Albert II-laan 35 boîte 50
Belgique
Belgium
T: +32 2 552 80 11
F: +32 2 552 80 01
E: meatinfo@vlam.be